Depuis la crise sanitaire, beaucoup de dispositifs ont été remis en question. De nombreuses solutions ont vu le jour et facilitent à présent la vie des Français. Tel est le cas pour toutes les copropriétés puisque le vote à distance est désormais possible. Quand et comment ? C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

Ce qu’il faut savoir, c’est que l’autorisation de vote à distance sera effective à partir du 1er juin et ce jusqu’au 31 janvier 2021.

Le ministre chargé du Logement, Julien Denormandie a officialisé cette nouveauté à la radio ; « C’était attendu depuis longtemps ».

En réalité, ces dispositifs digitaux étaient déjà autorisés par la loi logement promulguée en novembre 2018. Mais seules les copropriétés qui avaient prévu, avant le confinement, de les mettre en place, ont pu en profiter.

Peu avant le confinement, une précédente Assemblée Générale (AG) devait adopter le principe et les modalités du vote à distance. Or, comme la plupart des AG n’ont pas pu se tenir avec la crise sanitaire, le gouvernement a donc décidé de mettre en stand-by cette « autorisation ».

A présent, les AG reprennent doucement au vu des nouvelles consignes de sécurité sanitaires notamment pour s’adapter au nombre de personne pouvant se réunir. Il faut s’adapter ! C’est pourquoi le vote à distance par visio est à présent un dispositif indispensable.

LE VOTE PAR VISIO

Dorénavant, avec l’accord du conseil syndical, les copropriétaires pourront se réunir par visioconférence. Si celle-ci n’est pas possible, un vote par correspondance sera possible.

Quoiqu’il en soit, ces nouveaux outils digitaux vont faire gagner du temps. Les AG qui duraient des heures ne sont plus, puisque les votes se concluent à présent en 1h00 !

Pour mettre en place le vote à distance, syndic et conseil syndical doivent travailler ensemble afin de mettre en place une application adaptée à tous les copropriétaires.

Source : Le Figaro Immobilier