Immobilier 2020 : lois & changements

Immobilier 2020 : lois & changements

L’immobilier est un secteur dynamique. Celui-ci change et évolue en permanence.

Pour y voir un peu plus clair, vous trouverez dans cet article plus d’informations sur les changements du secteur immobilier cette année 2020.

PRÊT A TAUX ZÉRO

Le prêt à taux zéro est une aide permettant à ceux qui souhaitent devenir propriétaire d’être aidé dans leur projet. Il est attribué sous plusieurs conditions de ressources mais il a disparu de l’immobilier neuf depuis le 1er Janvier 2020. De même, la construction de maisons individuelles situées dans certaines villes moyennes et secteurs ruraux ne sont plus éligibles au PTZ. Selon le gouvernement, cette non-reconduction du PTZ correspond à l’objectif de revitalisation des centres-villes anciens. C’est pourquoi, pour l’ancien, le ptz est maintenu jusqu’en 2021 sous certaines conditions :

  • Pour les achats de logements dans certaines zones seulement
  • Ne peut être utilisé que pour financer un logement qui sera rénové par ses propriétaires
  • Les travaux doivent représenter au moins un quart du prix d’achat
  • Les travaux doivent permettre la modernisation du logement ou la création de surfaces habitables

LE CITE

Le Crédit d’Impôt pour la Transition Écologie n’est plus. Il permettait aux particuliers de bénéficier d’aides financières pour réaliser des travaux visant à rendre leur logement plus économe en dépenses énergétiques.

Cette mesure fusionnée avec le dispositif Habiter mieux agilité de l’Anah est désormais remplacé depuis le 1er janvier 2020 par Ma Prim Renov’. Plafonnée à 20 000 € par ménage, cette aide versée aux propriétaires à la fin des travaux, sera accordée en contrepartie d’un bouquet de travaux qui devront être réalisés dans un délai compris entre un et cinq ans. Le montant de l’aide sera modulé selon les ressources des ménages. Les classes moyennes continueront quant à elles à bénéficier du CITE pendant un an avant la mise en place de Ma Prim Renov’ qui sera décalée à 2021.

LA TAXE D’HABITATION

Depuis 2018, on nous parle de la suppression de la taxe d’habitation… Qu’en est-il réellement ?

Et bien, 80% des foyers fiscaux en bénéficient. L’exonération est processive et concerne 30 % des foyers en 2018, 65 % en 2019. Puis en 2020 la suppression sera totale… sous certaines conditions.

Pour être entièrement exonéré de la taxe d’habitation, il ne faut pas dépasser les 27.706 € pour la première part du quotient familial, majoré de 8.209 € pour les deux demi-parts suivantes et de 6.157 € pour chaque demi-part supplémentaire à compter de la troisième.

Si ces montants sont dépassés, alors il est obligatoire de continuer à payer la taxe d’habitation. Cependant, il semblerait que la suppression totale de la taxe soit prévue pour tous en 2023. Sauf pour les résidences secondaires et les logements vacants.

DISPOSITIF « MALRAUX »

Le dispositif « Malraux » obtient un délai. Celui-ci permettait au contribuable d’avoir une réduction d’impôt sur le revenu en rénovant un logement situé dans les secteurs sauvegardés, les quartiers ancien dégradés et les zones protégées. Il a été prorogé jusqu’au 31 décembre 2022.

LOI PINEL

La maison est exclue du Pinel. En effet, le dispositif d’investissement locatif Pinel est à présent recentré sur l’habitat collectif. A partir du 1er janvier 2021, la maison individuelle en sera donc exclue.

LOI DENORMANDIE

La loi Denormandie est assouplie. Pour rappel, le dispositif Denormandie permet de bénéficier d’une réduction d’impôt si vous réalisez un investissement locatif dans un quartier ancien dégradé.

Il a été élargi et prorogé jusqu’au 31 décembre 2022.

Depuis le 1er janvier 2020, les propriétaires bailleurs peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt lorsqu’ils achètent un logement ancien dans lequel ils réaliseront des travaux d’amélioration.

Cette réduction doit atteindre 25 % du montant total de l’opération. Auparavant, seuls les travaux permettant une amélioration de la performance énergétique étaient autorisés. Ce dispositif concerne désormais l’ensemble du territoire et non plus le centre-ville des communes dont l’habitat nécessite une réhabilitation ou celles ayant signé avec l’État une convention d’opération de revitalisation du territoire (ORT). Le but est de dynamiser la rénovation des logements anciens.

Vous l’aurez compris, le secteur de l’immobilier est en perpétuel évolution !

Besoin d’un conseil ? Retrouvez nos professionnels sur le salon, ils répondront à vos questions !

 

Sources : pap.fr, fci-immmobilier.com

2020-05-29T09:24:27+00:0029 mai - 2020|
Slide background

LES NEWS